Victor Frankl et l’état d’esprit appréciatif

Viktor Emil Frankl, né à Vienne le 26 mars 1905 et décédé à Vienne le 2 septembre 1997, était un professeur autrichien de neurologie et de psychiatrie. Il est le créateur d’une nouvelle thérapie qu’il baptise : logothérapie qui prend en compte le besoin de « sens » et la dimension spirituelle de la personne.

Dans « Découvrir un Sens à sa Vie », Victor Frankl nous raconte comment il survécu aux horreurs des camps d’extermination par une stratégie basée sur le Sens. J’ai fait quelques commentaires à partir des postulats de Frankl en les reliant à la Démarche Appréciative. Jean-Christophe Barralis

Anthropologie de Frankl

Sa pensée est proche de l’état d’esprit appréciatif car selon Frankl, la vision de l’homme, de chaque individu particulier, n’est pas basée sur une approche déficitaire, comme dans d’autres anthropologies psychologiques, sociologiques et culturelles, mais sur la réalité d’une personne au contraire, qui est apte, à tout moment d’une décision digne, en mesure de choisir aussi une attitude de grandeur face à son destin.

Commentaire : cette approche de l’être humain est proche de celle qui nous anime quand nous intervenons avec l’Appréciative Inquiry. Cette « anthropologie » est basée sur une Vision de l’homme pourvu de capacités, de ressources, de talents. La démarche Appréciative permet l’émergence de ce noyaux de réussite que chacun possède pour en extraire le suc et fabriquer une histoire qui en devenant collective devient culturelle au service des intérêts des organisations qu’ils soient économiques et sociétaux.

La recherche dynamique de sens

La recherche d’un sens à sa vie peut créer chez la personne une tension plutôt qu’un équilibre interne, mais cette tension est indispensable à sa santé mentale. Rien au monde ne peut aider une personne à survivre aux pires conditions mieux que ne peut le faire sa raison de vivre.
Ce dont l’être humain a besoin, ce n’est pas de vivre sans tension, mais bien de tendre vers un but valable, de réaliser une mission librement choisie. Il a besoin, non de se libérer de sa tension, mais plutôt de se sentir appelé à accomplir quelque chose.

Commentaire :  Les objectifs à « tous les étages », venus tout droit du Management par Objectif des années 70/80, véritable style de management dont le postulat de base est simple : tenter de rationaliser ce qui est supposé appartenir à l’irrationnel. Cette approche a noyé la notion de BUT ultime, de finalité et qui plus est du SENS des actions. Le « Quoi suivi du Pour Quoi » trace une route aux agissements en élargissant de manière cognitive les actes.
Une phase importante dans une démarche d’intervention avec l’Appréciative Inquiry est de définir ce que les américains nomment l’Affirmative Topic Choice, que Jean Pagès a traduit par Phase Définition. DÉFINIR LE BUT ET LE BUT DU BUT. Il ne s’agit plus de réparer un radiateur, mais de procurer du chauffage, voire de procurer du confort, voire de permettre à une famille d’être bien, voire d’être heureuse…..Et voilà q’un plombier donne du sens à son action.

La recherche du bonheur

On ne peut pas poursuivre le bonheur, il doit s’ensuivre naturellement. On doit avoir une raison d’être heureux.
L’être humain ne cherche pas le bonheur mais plutôt une raison d’être heureux.
Pour faire rire quelqu’un, on doit lui fournir une raison, lui raconter une blague par exemple. Lui demander de sourire sans raison ne donnerait qu’une grimace.

Commentaire : Le bonheur est une pratique quotidienne à la Confucius, qui fournit par ses actes une raison d’être et d’être heureux. Pour nous, un des actes est de reconnaitre ce que chacun a réalisé de meilleur dans son environnement professionnel ou privé. Les études récentes en psychologie positive, nous démontrent que la reconnaissance de nos réussites demande un effort, nous sommes sujets à reconnaitre naturellement ce qui a dysfonctionné en laissant de côté les réussites. Pourtant, le simple fait de les revisiter produit instantanément du plaisir rien qu’en se les remémorant. Et c’est du bonus pour le futur…

Ce contenu a été publié dans penseurs, philosophes, chercheurs, écrivains.... et état d'esprit appréciatif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.