Jean Giono et l’état d’esprit appréciatif

« Pour que le caractère d’un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut avoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années. Si cette action est dépouillée de  tout égoïsme, si l’idée qui la dirige est d’une générosité sans exemple, s’il est absolument certain qu’elle n’a cherché de récompense nulle part et qu’au surplus elle ait laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d’erreurs, devant un caractère inoubliable »

Voilà commence cette fable  tirée de la vie de Jean Giono, qui se passe en provence et qui raconte l’oeuvre d’un paysan qui entreprit pour son seul bonheur, de planter des arbres…..

Ce contenu a été publié dans penseurs, philosophes, chercheurs, écrivains.... et état d'esprit appréciatif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.