Le SOAR, un complément du SWOT qui intègre l’Appréciative Inquiry

Eric l’hôte, praticien en Appreciative Inquiry nous fait part d’une comparaison succincte entre le SWOT et le nouvel outil d’analyse le SOAR.

L’outil standard de planification stratégique utilisé depuis des décennies est la grille d’analyse SWOT, qui signifie Strenghts (Forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (Opportunités) et Threats (menaces).

Aujourd’hui un nouvel outil vient compléter celui là : Le SOAR (Strengths, Opportunities, Aspirations et Results)

La démarche SOAR donne un cadre de travail pour construire un plan stratégique. Ce cadre se concentre sur les forces et cherche à comprendre l’ensemble du système en donnant voix aux parties prenantes. Se concentrer sur les forces signifie que le questionnement SOAR est centré sur ce que l’organisation réussit, sur les compétences qui peuvent être développées, et sur ce qui est important pour ceux qui ont un ‘intérêt’ dans le succès de l’organisation. Ce que nous voulons dire par ‘l’ensemble du système’ est que l’on crée une image plus complète d’une organisation complexe si on la regarde sous des angles différents. Une des façons mise en oeuvre dans la démarche SOAR est d’inclure des personnes qui se trouvent au-delà du cercle de top management. Ces parties prenantes peuvent être des clients, des salariés, des actionnaires, des membres du Conseil d’Administration, des fournisseurs, des bénévoles et toute communauté que l’organisation impacte. De plus, au lieu de considérer l’organisation comme une machine avec des éléments distincts ou interchangeables, l’approche de l’ensemble du système permet de comprendre de manière intégrative les dynamiques des nombreuses relations et interactions entre les personnes, les lieux, les fonctions. L’approche de l’ensemble du système permet aux parties prenantes de voir et de comprendre comment le système fonctionne et où les contributions font la différence.

La démarche SOAR intègre l’Appreciative Inquiry (AI) pour créer ce processus de transformation.

L’Appreciative Inquiry est à la fois une philosophie et une approche du changement dans les organisations qui construit sur les forces, sur ce qui est appelé ‘les forces de vie’ de l’organisation, sur le noyau positif. David Cooperider et ses collègues de la Case Western Reserve University ont développé le concept de l’Appreciative Inquiry (AI) dans les années 80. L’AI s’intéresse à l’ensemble du système dans une démarche de construction du futur fondée sur la recherche de ce qui fonctionne, de la façon de faire plus de ce qui fonctionne. L’AI s’oppose à l’approche traditionnelle de diagnostic qui consiste à identifier puis à éliminer les problèmes et les écarts. La question clé de l’AI est : « qu’est-ce qui fonctionne bien ? » La démarche SOAR crée un cadre de questionnement et de réflexion stratégique à l’intérieur du process AI pour guider le système vers la formulation de la stratégie, vers la planification et vers l’implémentation. La démarche SOAR offre un cadre de travail flexible qui permet d’inclure l’ensemble du système ou seulement ses représentants, à la différence d’un process top-down traditionnel ou d’une implication limitée au top management.

Tableau de comparaison entre les deux modèles : SOAR vs SWOT

Pour de plus amples renseignements contactez Eric L’Hôte : eric.lhote@cohergie.fr

 

Ce contenu a été publié dans manager appréciatif, outils appréciatifs, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.