Révéler la mémoire génétique de l’entreprise pour faire face à la crise grâce à l’Appreciative Inquiry « 

A la mémoire de Nicolas Licari, qui nous a quitté il y a quelques années.

Article publié par Nicolas Licari, praticien en Appreciative Inquiry-Coach Professionnel et Co-Dirigent de www.hncoaching.fr

L’Appreciative Inquiry est née à la fin des années 80 à  l’Université de Cleveland (OHIO). Cette approche, imaginée et expérimentée par David Cooperider, Docteur en développement des organisations, vise à explorer ce qu’il y a de meilleur dans une organisation : les hommes.

Cette exploration consiste à faire un recueil des réussites pour en déduire le code génétique de l’entreprise, son empreinte, son ADN.

Dans la période de crise actuelle, l’entreprise doit rester innovante, compétitive, productive, agile et attrayante pour la génération Y, demandeuse d’ouverture professionnelle et résolument infidèle.
Alors comment révéler et développer la mémoire génétique de l’entreprise dans ce contexte ?
Traditionnellement, pour faire face aux difficultés rencontrées, est utilisée la résolution de problème, à savoir l’analyse fine de ce qui dysfonctionne pour trouver les solutions adéquates. Toutefois, cela suppose que l’ensemble des acteurs de l‘entreprise s’accordent sur ce qu’est le problème, sur les données de celui-ci, ce qui est rarement le cas…Le plus souvent, les points de vue sur le problème sont multiples et les groupes de travail pour proposer des solutions diverses et variées, se renouvellent, s’éternisent.
Ce mode de fonctionnement  fait le plus souvent perdurer le problème notamment parce qu’il entretient, voire favorise l’émergence d’énergies émotionnelles négatives.

Aucun problème ne peut être résolu en restant sur le même niveau de conscience que celui qui l’a créé. Nous devons apprendre à voir le monde d’un autre point de vue.

” Albert Einstein »

L’AI consiste à accueillir la problématique exprimée, à faire émerger les règles de gouvernance qui jusqu’ici ont donné des résultats positifs, puis à effectuer un recadrage de la situation (changer d’axe, de point vue, de niveau de conscience, de mode de pensée) en s’intéressant à l’empreinte génétique de l’entreprise, son ADN.

Pour faire un parallèle avec l’être humain, l’ADN est la molécule de l’hérédité. Elle contient sous forme codée toutes les informations d’un organisme vivant.

La fonction de l’ADN est de fabriquer les protéines dont l’organisme a besoin et dont les deux  rôles essentiels sont :

  • l’autonomie de l’organisme (sa croissance, sa défense)
  • sa reproduction

L’ADN contient donc toutes les informations susceptibles de créer et de faire vivre un organisme. Celui de l’humain est constitué de plusieurs milliers de milliards de cellules. Celles-ci ont toutes un rôle particulier, et forment les organes, les muscles, la peau, les tissus…

L’intelligence du corps fait en sorte que  la cellule se reproduise  quand cela est nécessaire  (facteurs de croissances). L’ADN de la cellule mère est reproduit à l’identique pour former l’ADN de la cellule fille. Ce qui explique que, bien que les cellules humaines sont complètement renouvelées au bout d’un an, l’être humain reste ce qu’il est avec sa mémoire, ses savoir faire et savoir être. Ce qui signifie que, à l’échelle d’une vie humaine, l’empreinte ou profil génétique perdure dans le temps.
Tout comme l’être humain, l’entreprise possède une « mémoire cachée ». C’est ce que l’AI révèle et exploite. Elle le fait en révélant ce qu’il y a de meilleur en termes de réussites aux niveaux individuels, des équipes, de l’organisation. Cette exploration basée sur la psychologie positive au travail est menée verticalement et horizontalement.
Essayez d’être triste en souriant !
Voila tout l’enjeu et la force de l’AI : mettre en œuvre un accompagnement à la fois structuré, simple et positif pour affronter des difficultés. Ceci constitue un véritable changement de paradigme. L’AI, révèle les forces, la vitalité, la résilience de l’entreprise et conduit vers un nouveau niveau d’énergie (un saut quantique en quelque sorte) donnant une impulsion vers une autre réalité : l’orientation, l’ambition positive définie au départ de la démarche AI avec le commanditaire et le groupe représentant la verticalité et l’horizontalité de l’entreprise.

Nicolas Licari

Coach professionnel et praticien AI
Co-Dirigeant de www.hncoaching.fr

 

Ce contenu a été publié dans psychologie positive. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.